Regards sur le Monde

 
 

ESPAGNE

MAJORQUE
Avril 2004

 

    En 2004, lors de la foire internationale de Toulouse, en remplissant un bulletin de participation à un concours organisé par un organisme de vente de logement de semaine partagé (je n'en ferais pas la pub, car pour moi, c'est une vaste arnaque.).

    Quelques mois plus tard, nous recevons un courrier, nous avons été tirés au sort, et nous avons gagné un séjour d'une semaine au mois d'avril dans un hôtel étoilé de l’île de Majorque. Seul le séjour est compris, le transport est à nos frais.
Au début, nous sommes un peu dubitatifs.
    Tout d'abord, on a peur de l'arnaque, et on en pas assez d'argent pour nous permettre d'en perdre.

    Même si nous avons envie pour une fois de partir en voyage avec nos enfants, et si ça ne pose pas de problèmes pour notre fille de 8 ans. Nous avons également un fils de 6 mois, donc pour lui, impossible de prendre l'avion.

D'un coté, nous n'avons pas un sou vaillant. D'un autre côté, c'est également une occasion unique de connaître autre chose que le bout de notre rue.

Après renseignements pris sur Internet sur la société et les lois sur le logement de vacance partagé, nous apprenons que si le séjour est en Espagne, ce n'est pas anodin, les lois y sont différentes. Ils y autorisent ce genre de vente très réglementée chez nous. En relisant le bon de gagnant, nous voyons que notre seule obligation est de participer à une réunion (certainement de vente) sur une demie journée. Nous nous disons qu'une fois cette demie-journée passée, nous aurons le reste de la semaine de libre.

    En ce qui concerne le transport, nous nous disons que l’idéal serait de prendre le bateau, pour que notre fils puisse également profiter du séjour. Mais que nous devions également prendre notre voiture afin de ne pas être bloqué sur place faute de moyens.

    Mais manque encore l'aspect essentiel : le financement.
    Nous avons 2 voitures, des vieilles, abîmées, une Clio (qui est décédée en 2020 à presque 550 000 Km). Nous avons également une Twingo seconde main, qui a beaucoup roulé et qui commence a être fatiguée. Nous décidons de la vendre le prix que nous pourrons, de manière a réduire au maximum le complément numéraire nécessaire au départ.

    Nous allons réussir à la vendre et c'est sans regret, mais avec la vague impression d’être tout de même un peu fou, que nous partons à la date voulue au port de Sète, afin de prendre le bateau avec enfants bagages et voiture pour une traversée de 16 heures.

   C'est notre premier voyage en bateau, et c'est avec beaucoup de plaisir que je partage cette nouvelle expérience avec nos enfants.

    La traversé se déroule sans problèmes, nous avons droit à un petit concert de variété le soir. Le bateau est Italien, et c'est à cette occasion que j'ai l'opportunité de boire les meilleurs cappuccini (au pluriel) que je connaisse.

    Une fois arrivé, un membre de la société nous attend. Nous ne sommes pas les seuls à avoir pris le bateau, trois familles ont choisi la même option.

    Au bout d'une petite demie heure de route, nous atteignons l’hôtel. Il y a un grand restaurant avec d'immenses buffets, 1 golf, deux grandes piscines extérieures (mais il fait trop froid.). Une grande piscine intérieure (ou l'eau est très froide.), un parc magnifique, et la plage se trouve à quelques minutes à pied. De plus, les logements sont spacieux et bien aménagés. Le paradis.

    Aujourd'hui, nous prenons la voiture pour nous rendre au centre historique de Majorque. L'architecture gothique de la ville lui donne un aspect particulier. C'est beau et original.

    La cathédrale est également magnifique. Malheureusement, elle est fermée et nous ne pouvons pas la visiter.

    Nous nous promenons au hasard des rues de la magnifique vieille ville. Nous nous offrons également un tour en calèche, nous garderons longtemps le souvenir d'avoir galopé dans les rues étroites de la ville, et des arrêts brusques devant les cours privés des résidences de luxe.



    Aujourd'hui, nous devons consacrer la journée à nos hôtes. C'est prévu au contrat, ils vont essayer de nous vendre une fortune notre semaine de vacances partout dans le monde. C'est du moins, ce à quoi nous nous attendons.

    Nous avons la très agréable surprise d'avoir comme interlocuteur une personne qui va rapidement comprendre notre situation et qui après nous avoir expliqué le concept (nous ne nous étions pas trompés) ne fera aucun forcing, et nous souhaitera tout de même de bien profiter de notre séjour. Nous le remercions.

    De fait, il nous reste encore une bonne partie de la journée de libre, et nous décidons de nous promener à pied autour de notre hôtel. Et nous ne le regrettons pas, car nous allons pouvoir admirer des paysages splendides. Nous voyons également un marine-land tout proche que nous pourrions faire a l'occasion.



    Nous traversons des paysages magnifiques d'orangers et de citronniers, des plantations immenses, et les oranges que nous mangeons sont les plus goûteuses et juteuses du monde.
 

    En chemin, nous nous arrêtons dans un restaurant en bord de route, que nous choisissons tout simplement parce qu’il possède un parc ou Mélodie peut se détendre et jouer.
 

    Un peu plus loin, on nous indique un cloître de montagne à visiter. Ce que nous faisons, l'endroit est très beau, comme beaucoup de lieux sur cette île.
 

 

    À l'autre bout de l’île, nous faisons une pause dans une station Balnéaire, très sympas, mais qui n'offre rien de particulier. Nous rebroussons chemin, et nous nous arrêtons dans une ancienne hacienda traditionnelle, visitable. La demeure, ainsi que les jardins et les orangeraies sont splendides, et nous prenons beaucoup de plaisir d'y être.

    Sur la route de notre hôtel, nous passons devant un parc animalier, et nous disons à Mélodie que nous les y amènerons (elle et son frère) demain.

    Puis, nous allons nous reposer de cette journée bien remplie.

    Nous nous levons tard, aujourd'hui tout le monde à besoin de se reposer. Mais comme promis, nous partons pour le parc animalier aperçu la veille.

    Une fois arrivés, nous faisons un repas a base de frites et de hamburger, puis nous allons visiter le parc. Au programme, crocodiles tortus et batraciens de toutes les couleurs. Mélodie a pour la première fois l'occasion de toucher des reptiles, sans aucune peur.


Retour à l’hôtel.

    Aujourd'hui, c'est notre dernier jour à Majorque et nous avons décidé de faire plaisir aux enfants en les emmenant au Marine-land que nous avions vu à proximité de l’hôtel.

    Ce n'est pas le meilleur que nous ayons fait, et le temps vire au cauchemar. Quand je pense que demain, nous prenons le bateau, avec mon mal de mer maladif, je ne suis pas très rassuré.

    La journée est tout de même un succès.

    Ce matin, nous retournons en France par le même chemin qu'a l'allée. Le trajet en bateau est moins confortable, car notre cabine est placée à proximité des cuves à mazout, et l'odeur est absolument épouvantable.

    Mis à part ce petit désagrément, le séjour a été extraordinaire. Ça a été une véritable bouffée d'air frais.




 

 

 
Afficher la suite de cette page